Mon psy

7 des complications les plus courantes de la chirurgie plastique

7 des complications les plus courantes de la chirurgie plastique

De l’augmentation mammaire à la chirurgie des paupières, les procédures pour changer d’apparence deviennent de plus en plus courantes. Cependant, ces chirurgies ne sont pas sans risques. Pour beaucoup de gens, l’idée de subir une intervention chirurgicale est très effrayante. Si vous envisagez une chirurgie plastique, il est important de connaître à la fois les avantages et les inconvénients. Voici quelques-unes des complications les plus récurrentes de la chirurgie esthétique.

Hématome

L’hématome est une poche de sang qui ressemble à une grande ecchymose douloureuse. Il survient dans 1% des procédures d’augmentation mammaire. C’est également la complication la plus courante après un lifting, survenue en moyenne chez 1% des patients. L’hématome est un risque dans presque toutes les chirurgies. Le traitement comprend parfois des opérations supplémentaires pour pomper le sang. Cela peut nécessiter une autre procédure dans la salle d’opération et parfois une anesthésie supplémentaire.

Perte de sang

Comme pour toute intervention chirurgicale, une perte de sang est à prévoir. Cependant, une perte de sang incontrôlée peut entraîner une chute de la tension artérielle pouvant être fatale. Avant de subir une opération dans un simple but esthétique, demandez l’avis d’un psy à Etterbeek. Il pourrait vous aider à accepter votre corps et à assumer vos défauts au lieu de mettre votre vie en péril.

Infection

Bien que les soins postopératoires comportent des mesures visant à réduire la probabilité d’infection, cela reste l’une des complications les plus fréquentes de la chirurgie plastique. Par exemple, les infections se produisent chez 1,1 à 2,5 % des personnes qui subissent une augmentation mammaire. Dans certains cas, les infections peuvent être internes et graves et nécessiter des antibiotiques par voie intraveineuse.

Lésions nerveuses

Le potentiel de lésion nerveuse est présent dans de nombreux types d’interventions chirurgicales. Les engourdissements et les picotements sont fréquents après une chirurgie plastique et peuvent être des signes de lésions nerveuses. Le plus souvent, les lésions nerveuses sont temporaires, mais dans certains cas, elles peuvent être permanentes. La plupart des femmes subissent un changement de sensibilité après une augmentation mammaire. Et 15% endurent des modifications permanentes de la sensation au mamelon.

Thrombose veineuse profonde et embolie pulmonaire

La thrombose veineuse profonde est une affection caractérisée par la formation de caillots sanguins dans les veines profondes, généralement dans la jambe. Lorsque ces caillots se détachent et atteignent les poumons, on parle alors d’embolie pulmonaire. Ces complications sont relativement rares et ne concernent que 0,09% des patients subissant une chirurgie plastique. Cependant, ces caillots peuvent être fatals. Les procédures d’abdominoplastie ont un taux légèrement plus élevé de thrombose et d’embolie, touchant un peu moins de 1% des patients.

Dommages aux organes

La liposuccion peut être traumatique pour les organes internes. Des perforations peuvent survenir lorsque la sonde chirurgicale entre en contact avec les organes internes. La réparation de ces blessures peut nécessiter une intervention chirurgicale supplémentaire. Les perforations peuvent aussi entraîner la mort.

Complications de l’anesthésie

L’anesthésie permet aux patients de subir une opération chirurgicale sans ressentir la procédure. L’anesthésie générale peut parfois engendrer des complications qui incluent :

  • les infections pulmonaires,
  • les accidents vasculaires cérébraux,
  • les crises cardiaques,
  • la mort.

L’intolérance à l’anesthésie, ou se réveiller au milieu d’une intervention, est très rare mais également possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *